Le rôle du designer démystifié

Avec cet article, l’équipe de Construction Précellence espère vous aider à mieux saisir l’importance du rôle d’un designer dans l’élaboration de votre prochain projet de rénovation et de construction dans la grande région de Montréal.

Il est parfois curieux de voir la réaction des gens quand on leur annonce qu’un designer sera impliqué dans l’élaboration de leur projet de rénovation ou de construction. Ils craignent de se retrouver avec un résultat extravagant.

À tort, le designer est souvent perçu comme un décorateur, ou bien comme celui ou celle qui fera éclater le budget avec ses suggestions rocambolesques de modes passagères.

la rénovation de vos salles de bains

Pourtant son rôle premier est tout autre. Avant tout, le designer est là pour aménager les espaces afin d’en maximiser l’utilisation et cela en fonction des goûts et des préférences de ses clients. Bien souvent, son intervention sert à compléter et à approfondir le travail de l’architecte, du technologue ou encore du technicien en architecture. Comme ses connaissances techniques en matière de rénovation ou de construction sont généralement limitées, le designer est à son meilleur lorsque les grandes lignes architecturales du projet sont définies. Il peut alors donner libre cours à son imagination à l’intérieur des limites et contraintes architecturales du projet.

S’il ne fait pas partie d’une entreprise spécialisée en Design-Construction (c'est-à-dire une entreprise qui regroupe sous un même toit tous les intervenants pour la bonne réalisation d’un projet), un designer consciencieux (et désireux de répondre avec justesse aux besoins de ses clients) regroupera dans son entourage une panoplie de personnes-ressources de plusieurs domaines : de l’architecte au spécialiste en exécution (entrepreneur) en passant par l’ingénieur si nécessaire.

Le designer doit connaître et accepter les limites de son champ de compétence et ne doit pas tenter, dans le simple but d’augmenter ses honoraires, de remplir les rôles de tous les intervenants. Notons entre autres le titre d’entrepreneur pris par le designer en déguisant son action par l’appellation « gérant de projet ». Comme les clients ont généralement des connaissances restreintes en matière de rénovation et de construction, ils ne seront pas en mesure de comprendre toutes les significations et conséquences possibles. Au cas où les choses tourneraient mal, ils n’auront aucune garantie et devront démêler les chicanes entre les intervenants, puisque dans les faits, ils auront le rôle de l’entrepreneur général avec toutes les responsabilités que cela implique. Le designer ne doit pas non plus sombrer dans l’ivresse de la création et proposer à ses clients des aménagements irréalistes par rapport à leurs besoins, leurs attentes, leurs désirs et surtout leur budget.

Parfois, le simple rôle du designer ne consiste qu’à confirmer et à valider les choix de ses clients, sans nécessairement imposer quoi que ce soit. Des sommes d’argent importantes sont investies dans un projet de rénovation ou de construction : il ne vaut pas la peine de courir le risque de se retrouver avec un aménagement non fonctionnel où les produits et accessoires sont mal agencés. S’il est impossible pour le client de se permettre un encadrement complet, un designer devrait à tout le moins être consulté pour savoir si on est dans la bonne direction. Choisir un designer ayant reçu une formation académique appropriée est généralement préférable.

Bon projet!